25/02/2021

Depuis plusieurs années, la Commune d’Aureilhan participe à la lutte contre cette espèce invasive sans prédateur. Le frelon tue les abeilles ouvrières des ruches pour nourrir ses larves. Une dizaine de frelons peuvent suffire pour décimer une ruche entière. Les femelles sexuées et fécondées à l’automne, destinées à devenir reines, sont les seules à survivre pendant l’hiver. Elles sortent à la fin de l'hiver (fin février-début mars), fabriquent un nid, généralement dans un arbre, puis y pondent des œufs.          
 
Prêt de pièges par la Commune
 
C’est à la sortie de l’hiver qu’il faut piéger la reine frelon asiatique. Durant la campagne de piégeage 2021, des pièges peuvent être prêtés par la Commune (dans la limite des stocks disponibles) aux personnes souhaitant participer à l’observation et au piégeage de cette espèce invasive. Les Services Techniques de la Ville se tiennent à votre disposition pour toute renseignement complémentaire. Contact : Monsieur Thierry CABOS : thierry.cabos@ville-aureilhan.fr  / 05 62 38 91 50
 
Piégeage du frelon. Quelles sont les règles à respecter ?
 
Un piégeage non maitrisé et non suivi peut impacter négativement la biodiversité selon l’Observatoire Départemental du Frelon Asiatique
 
Ainsi, il faut :
 
•              Placer un piège à guêpes dans un arbre à 2m - 2,50m du sol au moins, éloigné des terrasses et des lieux de passage pour éviter toute piqure accidentelle. Le piège doit rester facilement accessible pour le descendre régulièrement, procéder aux comptages (toutes les 48 ou 72 heures au plus) et au renouvellement de l’appât.
•              Surveiller les captures tous les jours
•              Arrêter le piégeage dès la prise d’autres insectes
 
Astuce : si une reine frelon se fait prendre, il vaut mieux l'y laisser, elle attirera ses congénères. Lors des recharges en appâts, il ne faut pas nettoyer le piège et remettre quelques-uns des frelons asiatiques capturés (2 ou 3). Ils devront bien sûr être décomptés lors du relevé suivant.
 
Il est important de pouvoir compter les prises des pièges. La Ville d’Aureilhan, en tant que membre de l’Observatoire Départemental du Frelon Asiatique, transmet ainsi les données à l’observatoire pour être étudiées par la suite.