De l'empire Romain à nos jours...


La ville s'est développée vraisemblablement à partir du domaine gallo-romain d'Aurélius. Un autel votif, des monnaies de bronze, des tessons d'amphores et de tuiles datant de cette période y ont été découverts.
Plusieurs siècles plus tard, elle devint le siège d'une commanderie de l'ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, puis des chevaliers de l'ordre de Malte. 
Les activités des Aureilhanais furent longtemps, essentiellement agricoles (95 exploitations agricoles, 125 salariés et journaliers encore en 1866) avec cependant une spécialité artisanale : la fabrication de bérets d'où le surnom "les bérétès".

AURELIUS.jpg

La Tuilerie Oustau

Fondée en 1873 par M. Laurence OUSTAU, la tuilerie OUSTAU  commence son activité par la fabrication de briques, tuiles et  tuyaux en terre cuite. Après avoir obtenu des récompenses à des expositions industrielles, l'usine se diversifie en produisant de la céramique. Dès le début du XXème siècle, avec plus de 200 ouvriers, elle fabrique des produits répondant à un marché régional, national et international. Après la guerre, son activité se limite à la fabrication de briques et de tuiles. La tuilerie OUSTAU est la première de France à équiper ses fours au gaz naturel de Lacq en 1957. La dernière cuisson de briques intervient en avril 1970 marquant la fin de quasiment un siècle d’activité céramique à Aureilhan.La Tuilerie Oustau a laissé un héritage remarquable dans l’histoire de la région Occitanie / Pyrénées Méditerranée. Entre 1873 et 1970, l’usine a notamment fourni les matériaux pour l’édification de l’habitat de Tarbes. 

tuilerie 2.JPG

12. oustau details.jpg

ECLA.jpg
ECLA cheminées.JPG

L’Espace Culture et Loisirs d’Aureilhan (ECLA)

Construite en 1912 par l'architecte Paul-Louis-Joseph Gély, cette maison de maître abritait la famille OUSTAU. Celle-ci adopte les tendances de l'Art Nouveau, avec un décor de céramique omniprésent. Ce décor offre un échantillon des productions de la maison Oustau. Un parc à l'anglaise de 18 000 mètres carrés entoure l'édifice.

La ville, aujourd’hui propriétaire de cette bâtisse, y a installé après l’avoir rénovée : la bibliothèque, l’école de musique ainsi qu’un auditorium de 200 places accueillant différents spectacles, manifestations et congrès.


Retrouvez toute la programmation culturelle sur : www.ecla-aureilhan.fr

La Mairie

En 1825 furent édifiés, place de l’Eglise, le presbytère, la Mairie et une salle de classe de garçons. Du fait de l’essor important de la population aureilhanaise, la salle d’école de garçons est devenue trop petite. Aussi, en 1882, la Mairie fut érigée sur la place François Mitterrand. Elle accueillait une nouvelle classe pour garçons, un logement pour l’instituteur et l’instituteur adjoint, une salle du Conseil Municipal et un bureau pour le Maire.

En 1983, l’extension sud de la Mairie fut inaugurée. Puis, 24 ans plus tard, la ville d’Aureilhan a initié le rajeunissement d’une « dame » d’un peu plus de 100 ans et a procédé à l’extension du bâtiment.

MAIRIE.jpg
IMG_5205.JPG
Eglise 2.jpg
tabernacle.jpg

L’église Saint-Gérin

L’église présente dans sa plus grande partie une architecture du XIXème siècle : le clocher a été construit en 1837, la nef a été reconstruite et agrandie en 1842. Le chevet appartient à l’époque classique et correspond vraisemblablement aux travaux de « bâtisse et réparation du chœur ». L’église est certainement plus ancienne comme l’atteste la date de 1603 gravée sur la cuve baptismale.

A l’intérieur, le patrimoine qu’elle abrite est tout aussi abondant et important. L’église est consacrée à Saint-Gérin, Martyr à l'époque de l'invasion des Goths ariens. Saint Gérin est Saint Patron d’Aureilhan.